Rester soi-même. C’est sûrement le défi de tous les auteurs.

Tout le monde sera contre toi

Chacun fait des choix dans sa vie que l’entourage ne valide pas toujours. Mais ce n’est pas la question. La véritable question c’est « es-tu assez fort pour rester toi même? ». Des personnes qui voudront contrer tes projets, tu en rencontreras toute ta vie. Ils te diront d’arrêter, que ça ne mènera à rien. Demande toi s’ils ont fait mieux. Je pense maintenant que tu as la réponse.

Rester soi-même dans l’écriture

Le plus grand des défis et la plus grande des aventures. C’est ce que je me disais hier en corrigeant la première partie: je ne me reconnaissais plus dans ce que j’avais posé sur le papier. Je me disais même: « comment peut-on, après tant d’années d’écriture à produire une telle merde? ». C’est triste. Et je me suis rappelé qu’écrire n’est pas un sprint mais une course de fond.

Une course de fond assez longue quand même

Des fois, ça m’emmerde d’écrire. Je vous le dis. Le matin, je me lève avec l’envie d’écrire un roman mais une fois au bureau, je n’en ai plus la force. Sans compter que, de nos jours, il y a tous ces réseaux sociaux inutiles qui nous font tous perdre du temps. A ce moment là, je me dis, je vais pas laisser ces merdes me prendre tout mon temps, ni mes rêves.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter3Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on LinkedIn1Share on Reddit0Email this to someone

septembre 14, 2017

Laisser un commentaire