A quelques jours de mon départ en Grèce, je réfléchis au défi que je me suis lancé. Ecrire un roman en 10 jours, c’est un projet de taille. Je ne crains pas d’y arriver, ni même d’écrire de la merde. Mais j’ai la sensation que c’est le genre de défi qu’il faut accomplir immédiatement. Alors que dans ce cas précis, je me suis lancé ce défi, il y a un mois.

Vais-je y arriver?

Sans aucun doute. Je vais écrire ce roman en 10 jours. Je vais mettre cette histoire sur le papier, tout écrire d’un coup. Cependant, je ne vais pas travailler comme d’habitude. Je vais innover. Ne pas répéter la même méthode. Pourquoi? Parce que parfois, il faut du changement.

10 jours en Grèce pour écrire

D’ailleurs, écrire en 10 jours, c’est quelque-chose que je n’ai jamais fait. C’est tout nouveau pour moi qui, discipliné et méthodique, met généralement six mois, voire un an, à écrire un roman. A chaque fois, je mets mes idées sur le papier, détermine les personnages principaux, façonne l’univers et l’environnement pendant des semaines.

Là, cela va être une autre paire de manche.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter27Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Reddit0Email this to someone

#

juin 15, 2017

Laisser un commentaire