Ne pas avoir le choix, cela fait partie de la vie. Un jour ou l’autre, il faut accepter qu’on a pas toujours le choix et il faut agir.

Toujours avancer

Arthur Polivanov doit trouver l’espion. C’est sa mission dans le roman. Cet objectif occupe en permanence son esprit, il en vient à douter de tout le monde, même de celle qu’il aime. Pourquoi lui? Quelles sont les qualités qui font de lui un bon élément? Il n’y en a aucune. On ne lui a pas donné le choix.

Une histoire autour d’un petit groupe

Il est difficile d’écrire sur une dizaine de personnages en même temps. C’est pour cette raison que j’ai pris le point de vue d’Arthur, dès le début, qui parle à Alexandre. Je n’ai pas le temps de m’épancher sur chaque caractère, chaque trait de personnalité, l’histoire de chacun. Je dois rester focus sur mon intrigue. Et c’est là toute la difficulté: je n’ai pas le choix que de faire l’impasse sur certains personnages qui mériteraient de l’attention.

Un environnement propice

Rappelez-vous: Arthur raconte son histoire à Alexandre. Et j’en suis à l’écriture de la seconde partie qui porte sur Alice Braun, une jeune-femme avec qui, Arthur a partagé une relation. Toutefois, c’est l’environnement qui change tout: mon histoire se passe dans un régiment de l’armée de terre, à la fin des années 80.

C’est un environnement propice à l’intrigue – celle d’un espion infiltré qui doit être démasqué. Mais c’est un lieu qui n’est pas fait pour les histoires d’amour. Ne passons pas par quatre chemin: il n’y a pas de place pour les sentiments, ni pour la compassion.

Conclusion

Apprendre à survivre, c’est apprendre à tuer. Rien à voir avec le concept d’amour ou de choix, vous le comprenez bien. Cependant, ce qu’il faut retenir, c’est que le concept de choix n’est qu’une construction de l’esprit tant que l’on ne prend pas conscience de son existence. Certains pensent qu’ils n’ont pas le choix et en réalité l’ont; d’autres pensent l’avoir alors qu’ils sont contraints. Arthur est totalement contraint et en a conscience: son histoire d’amour avec Alice apaisera cette contrainte mais ne le déchargera pas de son objectif, terrible, de trahir ses proches pour son pays.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on LinkedIn3Share on Reddit0Email this to someone

octobre 3, 2017