Le temps passe vite. C’est ce qu’on se dit tous les jours. Mais nous n’en prenons pas assez conscience et il est souvent trop tard lorsque l’on comprend que c’est fini. L’écriture, finie? Non, le passé. Le passé s’achève forcément, un jour ou l’autre. C’est une bonne chose.

7 ans après mes débuts

Je ne suis pas quelqu’un de tourné vers le passé. Du moins, je ne le suis plus. A une époque, j’étais angoissé par le futur, rongé par le présent, pressé par le passé. Cependant, cette époque est révolue et je suis tourné vers le passé.

Il y à quelques jours,

Je me suis rendu compte que cela fait 7 ans que j’ai écrit mon premier roman, Le Clairvoyant. 7 longues années qui sont passées si vite ! Je n’arrive pas à m’en rendre compte. Je n’en prends pas la mesure. Le bilan? Je suis plutôt satisfait de mon parcours.

Ma vie personnelle a été riche et j’estime avoir beaucoup évolué à travers mes voyages, mes déménagements et mes écrits. Certes, j’aurai pu produire davantage que 6 romans dont 2 publiés et 4 ebooks. Mais il ne faut pas regretter le passé. Ce qui est fait est fait. Ce qui compte, c’est l’avenir.

Une chose dont je particulièrement fier, c’est d’avoir été reconnu en tant qu’Auteur par le site de référence des livres, Goodreads. Adhérer à ce programme valide, jour après jour, ma présence sur Internet et fait vivre mes livres ! C’est quelque-chose qui me motive particulièrement.

Mais, évidemment, ce qui me motive le plus, ce sont les lecteurs.

Ceux qui m’écrivent sur Twitter pour me parler – en bien ou en mal – de mes livres. Je crois que par dessus tout, j’aime profondément écrire et donner aux lecteurs. Rien ne compte plus.

Alors, si dans dix ans je suis encore aussi pauvre, si je reste l’auteur 2.0 que je suis aujourd’hui avec l’audience que je fais grandir quotidiennement, je n’aurai aucun regret. Aujourd’hui, je suis déjà très heureux qu’on s’intéresse à ce que j’écris et que les lecteurs n’oublient pas mes oeuvres. Car c’est le plus important: qu’ils voyagent grâce à mes histoires.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook8Tweet about this on Twitter36Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Reddit0Email this to someone

mai 17, 2017

Comments

[…] sont transformées, au final, en emménagement définitif. Je vous entend, derrière votre écran. Rien n’est jamais définitif. Mais je compte rester encore quelques temps sur Paris et évidemment, je compte […]

Laisser un commentaire