Il y a de ces personnages que l’on oublie jamais. J’aurai pu faire une liste de 100 personnages qui m’ont touché, inspiré et effrayé lors de mes lectures. Cependant, cette liste serait exhaustive et j’ai préféré vous présenter, de but en blanc, ces 6 personnes incroyables de roman. Comment ces écrivains ont-ils réussi à donner vie à de telles figures?

6 personnages incroyables de roman

6. Albus Dumbledore

Il fallait forcément en parler. Albus Dumbledore, c’est LE personnage romanesque de ce début de XXIème siècle. Comment oublier cette dimension épique, ce rôle de mentor et de martyr qu’il tient dans Harry Potter? A la fois attachant, respectable et humble, Dumbledore se devait d’être dans mon top 6 des personnages incroyables de romans. Merci J.K. Rowling.

5. Frankenstein

Ecrit par Mary Shelley en 1818, Frankenstein est devenu une légende, un classique, un mythe de la littérature. Savez-vous que Shelley a écrit ce roman lors de l’été 1816 alors qu’elle était en vacances chez Lord Byron, accompagnée de son mari? Cependant, ce sont ses angoisses nocturnes qui lui ont inspiré l’idée du monstre.

4. Dracula

On connaît tous Dracula. Ce personnage monumental ne sera jamais oublié. Lors du tournage de son adapation, Francis Ford Coppola avait décidé de n’utiliser aucun effet spéciaux. C’est son fils qui usa de vieux trucages et Gary Oldman qui tenait le rôle principal, s’était tant imprégné de son personnage qu’il n’arrivait plus à dormir la nuit. De plus, les acteurs et le staff en étaient venu à l’insomnie perpétuelle tant on le redoutait.

3. Faust

Faust, c’est l’histoire d’un savant qui pactise avec le diable, éternité contre servitude. Ce fameux conte populaire allemand date du XVIème siècle mais fascine toujours autant à chaque lecture. Personnellement, j’ai été très inspiré par cette figure pour créer Le Monstre.

2. Dean Moriarty

Il le fallait bien. Dans mon article les 10 livres à avoir lu dans sa vie, j’ai positionné Sur La Route en très bonne place. Et pour cause, c’est un de mes romans favoris. Mais le personnage de Dean Moriarty, ce bandit qui ne respecte aucun code ni loi de la société a été pendant longtemps un exemple pour moi. Il ferait fantasmé n’importe quel esprit, libéré ou asservi. Aucun doute là-dessus: Dean est intemporel. Néanmoins, que reste-t-il de la réalité? Le véritable Dean était-il réellement un marginal, comme le décrit Kerouac? A vous de fouiner dans son histoire. Mais vous serez surpris(e).

1. Ça

On garde le pire pour la fin. Toujours. Si vous n’avez pas lu Ça de Stephen King, vous ne savez pas ce qu’est la peur. C’est LE personnage incarnant, selon moi, les peurs les plus profondes qui sommeillent en nous. Mais ce clown horrible incarne surtout les pires cauchemars que l’on puisse faire, même ceux qu’on n’imagine pas encore. Je serai à jamais perturbé par cette créature tueuse et mangeuse d’enfants.

C’est la fin de cette courte liste. J’espère qu’elle vous aura plu. Toutefois, je sais qu’elle ne comporte qu’une infime partie des personnages qui ont eu le plus de retentissement dans la littérature. Mais c’était ma liste et j’ose espérer que vous vous y reconnaîtrez à minima.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook14Tweet about this on Twitter33Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on Reddit0Email this to someone

#

mai 26, 2017

Comments

Mais oui ! Dumbledore ! Forcément <3 <3 <3

Quant à Faust, je l'ai étudié lors de mes cours sur le romantisme allemand, mais hélas jamais lu de mon propre chef, je le note sur un post-it, merci !

Du coup, je me mets à imaginer mon top 6 des personnages de roman

Je te pique Albus en 1 !

2. Tom Joad, des Raisins de la colère : J'aime sa transformation personnelle, au contact non seulement du pasteur mais aussi de la misère (la sienne, et celle des autres). Il prend peu à peu conscience de n'être qu'une partie de l'humanité, une bribe du grand ensemble… De l'individualiste au début du roman, il devient altruiste et prêt à tout pour combattre l'injustice.

3. Xavier, Le chemin des âmes. Oh mon Dieu, comme il m'a touchée ce personnage ! Sa naïveté, sa profonde gentillesse, égarée au milieu d'un champ de bataille. C'est l'incarnation de la bonté et du dépaysement, rendu esclave d'une guerre qu'il ne comprend pas ; d'une sauvagerie qu'il récuse et qui pourtant l'accuse.

4. Severus Snape, oui ça fait 2 pour HP, sorry !

5. Ethan Figman, Les Intéressants.

6. Kate, à l'Est d'Eden. Cette femme froide, calculatrice et énigmatique m'a glacé le sang… Aussi ai-je en vain essayé de la cerner.

Encore merci pour cette réflexion 🙂

Hello A.J. !! Mais oui j’avais oublié Kate d’A l’est d’eden 😀 Tu sais à qui elle me fait penser cette femme d’ailleurs? Elle me fait penser simultanément à deux personnages de série. Le premier: Frank Underwood et le second: Tony de 13 reasons why (le côté mystérieux), je ne sais pas si tu connais?

Re-re-re 🙂
Je ne connais pas Frank Underwood ( » Je vous présente toutes mes confuses »)
Et quant à 13 reasons why, j’ai regardé le pilot mais je n’ai pas spécialement accroché (je ne suis pas très séries, ce qui explique)… Maintenant que tu fais le parallèle avec Kate, j’ai bien envie d’aller voir : tu as titillé ma curiosité !

Ah ! Voilà un sujet des plus intéressants et des réponses (agréablement) surprenantes. Ayant été passionné par la Beat Generation pendant plusieurs années je suis ravi de retrouver Dean Moriarty ici ! Et Ça… Le meilleur livre et personnage de Stephen King à mes yeux. Je vous suis également sur le reste, notamment pour Dumbledore qui a le droit à une construction parachevée magistralement dans le dernier tome… Ah ! Je devrais vraiment les relire une fois de plus tantôt.

Encore une fois je me permets d’essayer de composer ma propre liste ici… Ce que je trouve beaucoup plus ardu que pour la précédente.

1. Le Prince Mychkine, L’Idiot. J’aime cette naïveté et cette bonté qui tendent à le rendre agaçant ou à être perçu comme un parfait idiot (un « Innocent », en somme). Suivre les aventures du Prince jusqu’à cette dernière et terrible nuit a été l’une de mes plus grands aventures littéraires. Il semble vraiment étranger au monde dans lequel Dostoïevski le jette…

2. Don Quichotte. Quoi de plus incroyable qu’un homme complètement fou qui redonne vie aux chevaliers errants en usant simplement de sa perception biaisée, de son amour fictif et de sa témérité ?

3. Holden Caulfield, L’attrape-cœur. C’est vrai, il y a plus incroyable qu’un jeune garçon, à première vue lambda, qui fuit son quotidien pour poser sur le monde… C’est pourtant ça que je trouve incroyable, ce personnage si simple qui conte le réel avec maturité et innocence à la fois…

4. Mangeclous dans les œuvres d’Albert Cohen. Ce vieillard facétieux et ingénieux qui n’a de cesse d’inveter des théories fumeuses ou des histoires capillotractées pour arriver à ses fins m’étonnera toujours !

5. Ignatius, La Conjuration des imbéciles. Tous les personnafes du roman sont complètement fous, mais tout de même, cet Ignatius…

6. C’est tellement difficile de choisir, j’ai décidé de me tourner vers un dangereux criminel. Ce sera Patrick Bateman, j’ai hésité avec Hannibal Lecteur, mais ce n’est pas tous les jours qu’on peut plonger dans le cou de conscience d’un psychopathe qui décrit chaque objet qu’il voit en citant sa marque et sa provenance…

Laisser un commentaire