Dans le précédent article, je vous expliquais que j’avais recommencé l’écriture de ce premier roman. En effet, je viens de prendre une décision radicale: le séparer en 4 parties. Généralement les 4 parties, c’est dans les pièces de théâtre…

Et vous n’avez pas tort

C’est très bien d’avoir pensé à ça. Vous êtes très malins. Vraiment. C’est d’ailleurs pour ça que j’écris pour vous. Car je vous estime. Je suis certain que vous percevrez le message qui vous est destiné. Mais n’attendez pas à ce que je mâche tout le travail. J’ai séparé ce roman pour qu’il soit plus compréhensible, qu’il comprenne les 4 histoires que je voulais raconter… Qui sont en réalité la même.

4 parties = 4 actes?

Décidément, on ne peut rien vous cacher. Ce côté théâtral me plaît beaucoup, l’entrée et la sortie des personnages, les apartés et les didascalies… Non, évidemment, dans un roman, il n’y a pas de didascalies. C’est le narrateur qui raconte tout, qui s’épanche sur le sujet et là… C’est Arthur Polivanov. Merde. Je ne vous en avais pas parlé. Voilà, c’est révélé. Le personnage principal s’appelle Arthur Polivanov. J’en parlerai plus tard.

Quelques infos sur ce prochain roman?

Les derniers articles vous ont appris de nombreuses choses sur ce prochain roman. Vous savez déjà que ce sera l’histoire d’une trahison, que je m’inspire de mon histoire personnelle et qu’il y aura de la monnaie à rendre… Vous venez d’apprendre le nom de mon personnage principal, Arthur Polivanov.

Toutefois, je vous livre une dernière information: l’histoire se déroulera en 1988, mon année de naissance.

Guillaume Duhan

Partager
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter3Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on LinkedIn0Share on Reddit0Email this to someone

septembre 7, 2017

Laisser un commentaire